Loading Events

« All Events

L’ écriture mélancolique-La psychanalyse depuis Beckett

January 27 @ 9:00 pm - 10:00 pm

 

 

Psychanalyse et transferts culturels
27 janvier 2021 -21h
Maison de l’ Amérique latine

inscriptions sur psychanalyse@transferts culturels.com
http://psychanalyse-et-transferts-culturels.com/about-3/

Vous recevrez les codes zoom avec la confirmation de votre inscription.

Chers/es amis/es et collègues,
Je vous souhaite une excellente année 2021 ! En attendant de pouvoir renouer nos liens en présence, nos réunions se tiennent par zoom.
Nous continuons notre travail en espérant que les transferts conceptuels soient de plus en plus vifs et mis en lumière.
Nous vous invitions à cette soirée où nous travaillerons, à partir des travaux  de Franz Kaltenbeck, le thème de l’année : le signifiant et la lettre chez Lacan.

Commençons par la quatrième de couverture du premier ouvrage, introduit et édité par Geneviève Morel :
Alors que l’écriture d’une œuvre peut protéger son auteur de la folie comme Lacan l’a montré pour Joyce, certains au contraire en meurent. C’est à résoudre cette contradiction que s’attache Franz Kaltenbeck en lisant des écrivains célèbres des 19ème, 20ème et 21ème siècles, diagnostiqués comme mélancoliques. Il se laisse enseigner par les longues descriptions de leur mélancolie à travers leurs fictions. S’appuyant sur sa solide connaissance du texte freudien, il en tire des idées nouvelles grâce à un récit de Kafka.
Comment se fait-il que ce qui a d’abord résisté à la mélancolie ait subi par la suite une telle défaite ? Comment l’écriture est-elle devenue mortelle par elle-même ? David Foster Wallace met ce phénomène en évidence : il montrequ’une catastrophe, qu’il identifie de loin sans pouvoir la maîtriser et la transformer par l’écriture, l’attend au tournant comme les tornades sauvages de son enfance dans le Midwest. A l’instar de Kleist, Stifter, Nerval, Celan et d’autres, il s’est suicidé au sommet de son art.

Dans cet ouvrage, nous explorerons plus particulièrement les liens entre signifiant, lettre et jouissance chez Beckett, dont Franz Kaltenbeck nous aide à comprendre et mesurer  l’importance pour la psychanalyse.Franz Kaltenbeck (1944-2018) est venu de Vienne en 1976 pour faire son analyse avec Jacques Lacan. Il est devenu psychanalyste à Paris, et à Lille où il animait un séminaire de criminologie au CHRU à partir de sa pratique dans les prisons du Nord de la France. Il a créé la revue Savoirs et clinique et fondé, avec d’autres, l’association ALEPH (Association pour l’étude de la psychanalyse et de son histoire).
Il a écrit ses articles psychanalytiques en français, en allemand et en anglais, et on lui doit aussi des poèmes. Il s’est toujours intéressé à la littérature et à l’art, qu’il avait pratiqués avec le mouvement des Actionnistes Viennois dans les années soixante.
Il est en outre l’auteur de La psychanalyse depuis Beckett (érès, 2020), Lesen mit Lacan (Parodos Verlag, Berlin 2013), Reinhard Priessnitz, Der stille Rebell (Literaturverlag Droschl, Graz/Wien 2006).
Geneviève MOREL est psychanalyste à Paris et à Lille. Ancienne élève de l’École normale supérieure, agrégée de mathématiques, docteur en psychologie et rédactrice en chef de la revue Savoirs et clinique (érès), elle co-anime un séminaire à l’UHSA de Seclin (CHRU de Lille). Ses recherches portent sur l’ambiguïté sexuelle, le pouvoir des images, le suicide et le crime. Dernier ouvrage paru : Terroristes. Les raisons intimes d’un fléau global, Fayard, 2018.
Lucile Charliac, psychanalyste à Paris, rédactrice-adjointe de la revue Savoirs et clinique, secrétaire du collège de psychanalystes-Aleph, enseignante à Savoirs et clinique.`
Diana Kamienny Boczkowski, psychanalyste, psychiatre, responsable de “Psychanalyse et transferts culturels”.

 

 

Details

Date:
January 27
Time:
9:00 pm - 10:00 pm