Chargement des événements

« Tous les événements

  • Cet événement est terminé

Pourquoi les enfants tuent-ils?

octobre 6, 2015 @ 21:00 - 23:00

Amelia Imbirano professeur et doyen de l’Université Kennedy à Buenos Aires. Prologue de M. David,P. juge à la Cour International de La Haye

ouvrage publié à Buenos Aires , 2012.

La soirée est organisée autour de l’ouvrage “Porqué matan los niños” publié en 2012 à Buenos Aires par Letra viva. Il comporte, selon l’auteur, deux considérations préliminaires :

1.-Attribuer au sujet la responsabilité de ses actions, en supposant un choix, même s’il est du caractère inconscient.

2.-Les caractéristiques de l’époque, qui montrent une supériorité évidente du processus de transmutation de l’illégitimité en légitimité.

Ces préliminaires forment pour l’auteur, le cadre de la conduite hors la loi des individus étudiés.

Amelia Haydé Imbriano, docteur en psychologie et psychanalyste, est doyenne de la faculté de psychologie et psychopathologie, directrice de la maitrise de psychanalyse, consultante du doctorat en psychologie sociale de l’Université Kennedy de Buenos Aires.

Cet ouvrage est le résultat d’une recherche réalisée entre 2009-2011 à Buenos Aires, dans une population de mineurs de moins de seize ans.

L’auteur interroge, à l’aide de la psychanalyse, la logique subjective qu’elle essaye de déceler dans les homicides commis par les individus étudiés.

L’auteur interroge aussi le “discours” contemporain qui aurait une incidence sur le phénomène. Quelle est la forme d’organisation subjective inconsciente qui peut déterminer qu’un sujet intègre ou non la prohibition essentielle de la culture: “Ne pas tuer” ?

L’auteur interroge également l’incidence de la gestion mercantiliste de la société dans la causalité des actes homicides. Pour essayer de donner une réponse, l’auteur a recours à des concepts tels que la solitude face à la pulsion, l’homicide comme effet de discours, le malaise comme kakón, référence que Lacan avait utilisée dans sa thèse d’étude de médecine, la crise de l’ordre juridique et ses effets subjectifs, l’appel à l’autorité, la tentative d’une « présence du sujet dans le réel ».

L’enquête conduit l’auteur à la conclusion suivante : “À travers son acte le sujet est mis en évidence dans le réel, tout en dénonçant la société dans laquelle ces enfants vivent”.

Le dialogue avec l’auteur et la discussion seront assurés par :

Nora Markman psychanalyste, membre du Cercle Freudien et de la Societé de Psychanalyse Freudienne, institutions où elle enseigne la psychanalyse, auteure des nombreux articles.

Tania Roelens est psychanalyste et psychiatre à Paris et en CMPP, Val de Marne, a exercé en Colombie de 1988 à 2008 et y a animé le Centre d’accueil Cachivache pour jeunes de la rue à Bogota.

Elle interviendra dans la discussion à partir de cette expérience et de références sur les jeunes sicaires dans les années noires du narcotrafic en Colombie.

Diana Kamienny, psychanlayste, psychiatre, Association Lacanienne internationale et College de psychanalystes -Aleph Savoirs et Clinique. Psychiatre consultante à la Mutuelle Générale de l’Education Nationale.

Une traduction de l’espagnol sera assurée par Constanza Broca, psychanalyste et Docteur en Psychopathologie. La traduction française de l’allocution sera projetée sur un écran.

Détails

Date :
octobre 6, 2015
Heure:
21:00 - 23:00

Organisateur

Diana Kamienny Boczkowski
Courriel :

Lieu

Maison de l’Amérique latine
217 Bd. Saint-Germain, Paris, 75007 France
+ Google Map